Le village de Tiébaghi

8 Juin 2017 , Rédigé par Marie Saunier Publié dans #Nouvelle Calédonie

Le Chrome a été découvert en 1875 en Nouvelle Calédonie à Tiébaghi, mais son exploitation a commencée seulement en 1900.
Tiébaghi est tout proche de Koumac où nous avons trouvé une place de camping dans le jardin de Jeannine, chef de la Tribu OPAO, un personnage haut en couleur, elle nous reçoit très amicalement.Nous sommes bien tombés, car pendant ce long weekend de Pentecôte à lieu la fête "Explore le Nord" ; des visites sont donc prévues tout le WE alors que d'habitude elles se limitent à 2 par semaine.

Nous partons donc en convoi de Koumac pour atteindre Tiébaghi après une bonne demi-heure de montée dans la montagne rougeoyante avec des panoramas incroyables.
Le site, à l'abandon depuis 1964  et la faillite de la société, a été restauré et maintenu en état par une association de bénévoles de Koumac.

 

Le village de TiébaghiLe village de TiébaghiLe village de Tiébaghi
Le village de TiébaghiLe village de TiébaghiLe village de Tiébaghi
Le village de TiébaghiLe village de TiébaghiLe village de Tiébaghi

Ce village a été fondé en 1900 et possédait déjà tout le confort possible de l'époque, et même plus encore. Nous apprenons que par exemple le village était doté de l'électricité dès 1900. Que l'hôpital possédait des appareils radiographiques et un bloc opératoire dès les années 30. Il y avait l'eau courante et même la climatisation dans certaines maisons. 
L'accès alors ne se faisait qu'à pied à travers la montagne, la route ayant été construite dans les années 50 ; donc les gens qui y vivaient n'en sortaient presque jamais.
Le village possédait toute les commerces nécessaires à la vie d'un village : boulangerie, épicerie, salle des fêtes, 3 écoles, une église et une centrale électrique car ils étaient autonome en énergie!

 

Le village de TiébaghiLe village de Tiébaghi
Le village de TiébaghiLe village de Tiébaghi
Le village de TiébaghiLe village de Tiébaghi
Le village de TiébaghiLe village de Tiébaghi

Il y avait également une belle collection  d'objets trouvés sur le site ou récupérés au fur et à mesure des années à travers toute la Calédonie, car emmenés par les ouvriers en 1964. La visite commentée par une personne de l'association était truffée d'anecdotes sur la vie du village ou bien sur la façon dont avaient été récupérés certains objets. Comme par exemple la cloche de l'église rendu par une tribu du sud qui la conservait chez elle.
Bref, une visite passionnante avec des gens passionnés. 
C'est quand même fou que dans les années 30, ils aient déjà eu tout ce confort qui n'arrivera en France que beaucoup plus tard.  

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article