Les pourquoi d'un TDM ? (by Laurent)

30 Juin 2016 , Rédigé par Laurent Saunier Publié dans #Préparatifs TDM

Depuis que l'on parle de notre projet, on me fait souvent ce genre de remarque : mais vous n'allez pas en Chine ? Et en Afrique vous y allez ? Ben, ce n'est pas un tour du monde alors...

Alors j'ai changé de discours. Je dis maintenant, on part autour du monde... Et on me répond, mais c'est un Tour du Monde...

Bref, des tours du Monde, il en existe pour chaque personne. Ils sont tous issus de choix difficiles. Quand on a commencé à parler de ce TDM, je crois bien qu'on devait avoir une quinzaine de pays chacun. Alors pour passer un peu de temps dans chaque endroit où nous allons aller, nous avons fait des choix, même s'il a fallu pour cela passer outres certaines de nos envies.

Personnellement, il me manquera l'Argentine, la Namibie, le Sri Lanka, les Etats-Unis et la Nouvelle-Zélande

Bon, revenons à nos moutons, pourquoi un tour du monde ?

Pleins de raisons à cela !

Tout d'abord parce que nous aimons les voyages. En tous les cas, nos deux dernières expériences nous ont montré que nous étions capables d'aller plus loin. Plus loin en distance, mais aussi et surtout plus loin dans nos propres limites

Le voyage en famille est un moment particulier. Nous avons eu avec nos filles des moments d'échanges, en Thaïlande et aux Philippines, que nous n'aurions jamais eus ici.

Même la préparation nous offre des moments privilégiés de partage. Parce qu'ils nous obligent à réfléchir à beaucoup de choses auxquelles nous ne prêtons pas attention au jour le jour.

Ensuite, c'est quelque chose qui m'a toujours "parlé" : Faire un Tour du Monde. Depuis tout petit j'ai eu la chance de voyager, je parle de chance parce que des personnes m'ont offert cela. Chance que ma sœur et mon frère n'ont pas eu. Puis j'ai vécu à l'étranger à l'âge de 20 ans. Finalement, je crois que c'est au fond de moi depuis toujours.

Personnellement, J'avais envie de m'offrir une parenthèse dans ma vie. Parce que j'en ai la possibilité, parce que j'en ai envie, mais aussi parce que j'en ai besoin. Dans notre monde occidental, on ne se rend même plus compte que c'est la course permanente. La course à la réussite, la course du matérialisme, la course à l'argent. Je sais, c'est un peu contradictoire puisque c'est cet argent qui nous permet aujourd'hui de faire ce voyage.

Mais le monde, la terre, les hommes et la vie ont tellement plus de richesses à nous offrir.

J'ai aussi pensé à mes filles, ce que j'allais, ce que nous allions leur laisser. Leur laisser de nous, leur laisser pour leur vie. Leur laisser comme souvenirs de leurs parents.

Quand on voyage en famille, on est 24h sur 24 ensemble. Et justement, j'ai envie de passer un peu plus de temps avec les filles. Je passe déjà du temps avec elles, mais c'est toujours entre les devoirs, la douche et le couché... Mais j'ai envie de passer du temps autrement.

Alors bien sûr c'est important pour moi qu'elles réussissent à l'école, qu'elles fassent de la musique et du sport. Mais j'ai envie aussi de leur proposer une autre vie, en tous les cas une autre lecture de ce qu'est la vie. De leur donner une certaine ouverture d'esprit.

Pour finir je citerai ces deux "grands philosophes" que sont Jérémy Frérot et Flo Delavega :

"Je suis parti d’ici pour rencontrer la vie, être vivant, voir au-delà de nos vies..."

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

karine B 11/07/2016 22:51

Bravo ! je vous souhaites pleins de partage avec les minettes, pleins de merveilleuses aventures a 4 à nous raconter. Bisous