Expérience en Cénotes

6 Juillet 2021 , Rédigé par Laurent Saunier Publié dans #Mexique2021

Ce matin nous partons plonger, mais en voiture cette fois, à une vingtaine de kms de Playa, aux Cénotes de Chac Mool. Lorsque nous arrivons, l’entrée de la cénote est à peine visible.

Nous écoutons le briefing attentivement car la plongée en grotte est bien différente que la plongée en mer, puis nous rendons tous les 4 vers l’entrée de Kukulcan , notre première Cénote. Pour la petite histoire Kukulcan est le nom de la divinité du Serpent à plume chez les mayas et appelé Quetzacoatl chez les Aztèques.

L’entrée dans l’eau est fraiche par rapport à l’océan. Après quelques mètres à découvert, nous rentrons dans la « grotte » pour 50 min de plongée.

Nous faisons un peu le Yoyo, entre 4m et 12m car les salles n’ont pas toutes la même profondeur. Ici beaucoup de lumière naturelle. On voit presque toujours l’entrée d’où qu’on se trouve. La lumière du soleil qui transperce l’eau donne une impression de magie, nous sommes dans un monde irréel. On peut y voir quelques fossiles et bien sur l’Halocline

Expérience en CénotesExpérience en Cénotes
Expérience en CénotesExpérience en Cénotes
Expérience en CénotesExpérience en Cénotes

Pour la seconde plongée, nous allons à quelques mètres à l’entrée de Chac Mool. Celle-ci est beaucoup plus petite.

Nous entrons très rapidement dans la grotte. Équipés de nos lampes torche, bien nécessaires car nous sommes dans le noir, nous suivons notre guide. Nous verrons beaucoup plus de poissons, un effondrement de stalactites datant d’une autre époque. Les Stalactites sont littéralement plantées dans le sol de la grotte.

Halocline

Nous poursuivons notre chemin jusqu’à l’halocline. Ce phénomène est dû à un gradient de salinité à la jonction de l’eau douce dans laquelle nous avons plongé et l’eau marine qui remonte des océans. Notre vue est alors troublée comme si tu mettais de l'huile dans l'eau ; il faut alors passer au-dessous pour retrouver de la netteté. Lors de notre remontée, nous repassons l’Halocline et avons l’impression de flotter dans le vide au-dessus des « nuages » formés par la salinité marine . Nous avons enfin fait un stop dans une poche d’air ou nous avons observé les racines des arbres au-dessus de nos têtes. Celles-ci ont traversé la roche calcaire pour venir s’abreuver dans l’eau douce

Ces deux plongées ont été magnifiques pour nos yeux et étranges par l’atmosphère qui y régnait. C'est vraiment une expérience à vivre une fois dans sa vie de plongeur.

 

Expérience en CénotesExpérience en Cénotes
Expérience en CénotesExpérience en Cénotes
Expérience en CénotesExpérience en Cénotes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article